Raoul Ruiz à la cinémathèque de Toulouse

mars 2, 2007 at 4:37 3 commentaires

cinematheque-mars-2007.jpg

La Cinémathèque de Toulouse consacre sa programmation du mois de mars à Raoul Ruiz. Une rétrospective organisée en collaboration avec Les Rencontres des Cinémas d’Amérique Latine qui présenteront l’œuvre latino-américaine du cinéaste, donc plutôt rare, dans le cadre de leur 19ème édition, du 16 au 25 mars. Entre temps, la Cinémathèque proposera la découverte ou la redécouverte de quelques unes de ces fabuleuses productions européennes.

Jeudi 8 mars 2007, Raoul Ruiz sera présent à la cinémathèque de Toulouse, pour un métier du cinéma exceptionnel (entrée libre). Puis à 21h00, il viendra présenter au public Combat d’amour en Songe, qu’il réalisa en 2000.

raoul-ruiz.jpg

Ce cinéaste hors norme, né au Chili en 1941, est aussi inventif que prolifique. Insatiable, boulimique, Serge Toubiana, dans les Cahiers du Cinéma, en 1983, voyait déjà en Raoul Ruiz, « un cinéaste dont la filmographie est presque impossible à établir tellement elle est diverse, éclatée, multiforme». Chaque film, chaque histoire qu’il nous raconte n’est pas une, mais plusieurs. Une œuvre labyrinthique, vaste, un peu à l’image de sa vie. L’homme fut tour à tour présentateur du journal télévisé chilien, scénariste sur plusieurs feuilletons mexicains, français ou même allemand, auteur dramatique, conseiller cinématographique d’Allende (ce qui le poussa à s’exiler en France après le coup d’Etat de Pinochet, le 11 Septembre 1973), directeur artistique de la Maison de la Culture du havre, poète, écrivain, metteur en scène de théâtre…et aussi cinéaste.
Avec son premier long métrage, Très tristes tigres, réalisé en 1969, il remporte le léopard d’or à Locarno. Mais la notoriété ne sera au rendez vous qu’en 1996, lorsque Trois vie et une seule mort avec Marcello Mastroianni, se voit présenté en compétition à Cannes. Audacieux, féru de littérature et soucieux de triturer la forme autant voire plus que le fond, Raoul Ruiz adapte magistralement Le temps retrouvé de Marcel Proust, en 1999. En 2006, le cinéaste se lançait une nouveau défi : porter à l’écran la vie du célèbre peintre autrichien Klimt.
Conteur enthousiaste et cultivé, Raoul Ruiz, nous offre, à chaque fois qu’il réalise un film, une porte sur son univers, si personnel.
Empreint de surréalisme, de poésie ces œuvres sont denses, pas toujours accessibles au premier visionnage, sans pour autant être compliquées. Il faut se laisser porter, accepter le voyage vers l’inconnu, comme une aventure. Il faut retrouver son âme d’enfant, pour mieux savoir se perdre.

Gagnez des invitations pour cette soirée exceptionnelle en écoutant Klr-Obscur mardi 6 mars de 8h30 à 9h00, et mercredi 7 mars de 17h30 à 18h00, sur les ondes de Radio Campus Toulouse. Pendant tous le mois, vous pourrez aussi remporter des places gratuites pour découvrir une des nombreuses oeuvres de ce cinéaste chilien.

Pour apaiser votre soif de connaissances à propose du cinéaste et ses productions, visitez ce site: Le cinéma de Raoul Ruiz, qui comme son nom l’indique lui est entièrement conscaré.

Enfin, dans Klr-Obsur # 20, diffusée le mardi 13 mars prochain, vous pourrez écouter une intw de Raoul Ruiz, réalisée lors de sa venue à Toulouse.

Pour écouter cette rencontre avec Raoul Ruiz, vous pouvez télécharger l’émission Klr-Obsur # 20, ici. Bonne écoute !

Advertisements

Entry filed under: Cinéma amérique latine, Cinémathèque de Toulouse, Ecouter, Festival, Interview. Tags: , , , , .

Tropical Malady : Apitchapong Weerasethkul (2004) Abbas Kiarostami à Toulouse

3 commentaires Add your own

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Archives


%d blogueurs aiment cette page :