Mi – saison 2007 à la Cinémathèque de Toulouse

août 25, 2007 at 10:36 Laisser un commentaire

Après un début de saison brillant, hardiment conclu par des Aventures maritimes en plein air, la cinémathèque de Toulouse rouvrira ses portes le 7 Septembre prochain avec de quoi faire chavirer le cœur de tout cinéphile. C’est une programmation variée, marquée par deux temps forts et ponctuée de nombreux festivals que l’institution dévoile avec fierté.

1- La Programmation à venir

Septembre 2007 : Intégrale Robert Guédiguian
A partir du 7 Septembre, la Cinémathèque de Toulouse programme l’intégrale de Robert Guédiguian, à savoir l’ensemble de ses longs et courts métrages. Une première pour ce jeune réalisateur français qui doit son succès public à Marius et Jeannette, mais dont les premières œuvres restent malheureusement trop peu connues et diffusées dans l’hexagone. Une erreur que cette programmation va donc tenter de réparer en accompagnant ou en précédant la sortie en salle du dernier long métrage du cinéaste, actuellement en fin de montage et prévue pour la rentrée prochaine: Lady Jane.

le_voyage_en_armenie_.jpg

Cerise sur le gâteau, Robert Guédiguian sera présent à la Cinémathèque, le mardi 18 Septembre, pour animer une nouvelle rencontre des métiers du cinéma en compagnie de son actrice favorite : Ariane Ascaride. Rappelons ici que l’entrée pour ce rendez vous mensuel est totalement gratuite.

Enfin, pour mieux comprendre la genèse de son cinéma, une carte blanche sera proposée au réalisateur.

Une rétrospective démarrera en fanfare avec deux séances en plein air les 7 et 8 Septembre pour savourer respectivement Marius et Jeannette (1996) et Le Voyage en Arménie (2006);

Octobre – Novembre 2007 : France, années 70
Du 12 Octobre au 30 Novembre, une programmation variées s’échinera à nous dévoiler toutes facéties du cinéma français des 70’s. Si Les Valseuses (1974) de Bertrand Blier orneront l’affiche de cette thématique, c’est goulûment qu’on se jettera plus volontiers sur la rétrospective consacrée à Jean Eustache.

Décembre 2007 : Destins croisés, destins communs
En décembre, hommage au film choral, qui fait un retour en force aujourd’hui après avoir séduit tant de réalisateurs emblématiques comme Robert Altman, mis à l’honneur de cette thématique de fin d’année ou encore Robert Guédiguian. Un programme qui s’annonce d’or et déjà très américain.

Janvier 2008 : Intégrale Alain Resnais
Pour le mois de janvier, la Cinémathèque de Toulouse voit grand, voire très grand en proposant l’intégrale Alain Resnais, avec la projection de tous ses longs et courts métrages. Le tout agrémenté de rencontres, de tables rondes et des colloques, en présence du réalisateur lui même. Cette première en France, verra le jour grâce à l’inauguration d’un partenariat de la Cinémathèque de Toulouse avec le Centre Pompidou de Paris (qui accueillera lui cette même programmation du 19 janvier au 3 mars) et le Festival Premiers Plans d’Angers (18 au 27 janvier).

2- Les festivals accueillis

Cinespania, 12ème édition
Du 28 Septembre au 7 Octobre

Peuples et Musiques au Cinéma, 8ème édition
Du 15 au 18 Novembre

Novelum, 9ème édition
Du 14 au 24 Novembre

Séquence Court Métrage, 15ème édition
Du 29 Novembre au 9 Décembre

3- Deux rendez-vous exceptionnels

26 – 27 – 28 Octobre : Le bonus, le film et le DVD, Week-end Berlin Alexanderplatz de R. W. Fassbinder.

berlinalaxanderplatz1.jpg

Avant de se voir édité en DVD chez Carlotta Films, la cinémathèque vous propose de découvrir les 13 épisodes, répartis sur 7 séances, de ce film réalisé pour la télévision allemande par R. W. Fassbinder. Cette œuvre majeure et ambitieuse vous sera proposée à un tarif attractif et, croisons les doigts, accompagnée d’une rencontre avec la comédienne Hanna Schygulla. Enfin, clin d’œil à la programmation du mois de Septembre, c’est ce film : Berlin Alexanderplatz qui permit à Robert Guédiguian de faire son entré dans le monde du cinéma, par l’entremise du réalisateur René Féret qui lui proposa d’en coécrire une adaptation. Malheureusement ce beau projet ne devait pas aboutir.

27 Novembre : Ciné-concert, La vendeuse de cigarettes du Mosselprom de Iouri Jeliaboujski.

la-vendeuse-de-cigarettes-du-mosselprom.jpg

Après le travail fantastique réalisé en 2006 sur le film Verdun vision d’histoire, la Cinémathèque de Toulouse est heureuse de pouvoir enfin présenter à son public le fruit de son second grand chantier de restauration : La vendeuse de cigarettes du Mosselprom. Réalisé en 1924, ce film russe a fait l’objet, grâce au soutien de la Fondation Groupama Gan pour le cinéma, d’une restauration argentique traditionnelle confiée au laboratoire l’Immagine Ritrovata de Bologne. Issu du Gosfilmofond – les archives cinématographiques russes – mais détenu par la cinémathèque de Toulouse, cette œuvre se présentait sous la forme d’un interpositif safety reconstitué dans les années 60. Hormis de petites réparations sur le film lui-même, les interventions ont porté essentiellement sur son tirage et son étalonnage. Un travail long, minutieux qui a permis la redécouverte d’un film majeur et d’un studio de production mythique tout en soulignant la richesse du Gosfilmofond. En ce sens, cette restauration fait figure d’hommage à Raimond Bordes, fondateur de la Cinémathèque de Toulouse et initiateur des liens étroits qu’allait tisser l’institution avec les archives cinématographiques russes.

Présentée lors de sa sortie en 1924, comme la première comédie soviétique, La vendeuse de cigarettes du Mosselprom fut l’un des grand succès populaire de l’année. Mais si les aventures de la jeune Zina, vendeuse de cigarettes découvrant le 7e art en tombant amoureuse du cameraman Latouguine, allaient être massivement diffusé en URSS, aucune copie ne traversa ses frontières. Plus qu’une œuvre oubliée, c’est donc tout un pan de la cinématographie soviétique qu’on entrevoit derrière cette comédie. C’est un cinéma vivant, novateur, audacieux, se jouant des carcans idéologiques de l’Etat. Un cinéma qui trouve sa source dans les studios de la Mejrabpom-Rus, société de production et de distribution semi privée, fondée en 1924, et égarée dans un pays à l’industrie cinématographique nationalisée.

Surnommée le « Hollywood russe », pour la place prépondérante qu’il donnait aux acteurs, et la variété des films qu’il produisait, ce studio, incarnant une réussite artistique exemplaire ne cessa de s’attirer les foudres du gouvernement jusqu’à sa dissolution en 1936.
Si La vendeuse de cigarettes du Mosselprom de Iouri Jeliaboujski est l’un des tout premiers films produits par la Mejrabpom-Rus, il accueille déjà les meilleurs acteurs russes de l’époque, pour la plupart issus du théâtre tels Igor Ilinski (qui s’inspira en partie de Chaplin), Ioulia Solntseva ou Nikolai Tsereteli.

Mais tous les réalisateurs soviétiques devaient souffrir des mêmes interdits : impossible de rire des notables ou des hommes politiques. Du coup la comédie s’attacha à représenter la vie quotidienne de petites gens. Tourné essentiellement en décor extérieur, La vendeuse de cigarettes du Mosselprom devient ainsi un témoignage unique sur le Moscou des années 20, que les aménagements urbains de la période stalinienne allaient bouleverser.

la-vendeuse-de-cigarettes-du-mosselprom-3.jpg

Aucune partition musicale n’ayant était écrite pour accompagner le film, la Cinémathèque de Toulouse a demander à deux jeunes musiciens toulousains, Charlotte Castellat (piano violoncelle) et David Lefebvre (contrebasse, guitare, cymbalum) d’accompagner la copie restaurée.

La vendeuse de cigarettes du Mosselprom sera disponible en DVD, chez Carlotta Film, le 7 novembre 2007. En bonus, 2 courts métrages inédits produits par la Mejrabpom-Rus :
La patinoire et Valila le terrible.

Publicités

Entry filed under: Cinémathèque de Toulouse. Tags: , .

3 amis (2007). Rencontre avec Michel Boujenah. L’âge d’homme : Raphaël Fejtö (2007). Rencontre avec Raphaël Fejtö et Romain Duris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Articles récents

Archives


%d blogueurs aiment cette page :