Crimes à Oxford (2008). Rencontre avec Alex de la Iglesia.

mars 26, 2008 at 8:48 Laisser un commentaire

crimes1.jpgThriller espagnol, français, britannique

Réalisation : Alex de la Iglesia
avec Elijah Wood, John Hurt, Julie Cox

Distribution : La Fabrique de Films

Date de sortie : 26 mars 2008

Synopsis : Une vieille dame est assassinée à Oxford. Son corps est découvert par deux hommes : Arthur Seldom, un grand professeur de mathématique et de logique et Martin, un jeune étudiant américain logeant chez elle. Rapidement d’autres meurtres ont lieu, tous annoncés par des symboles bien singuliers. Ces faits divers tragiques permettent à Martin de rencontrer enfin cet intellectuel brillant avec qui il rêvait d’étudier, et de travailler avec lui pour résoudre ce mystère.

Le temps d’un film, Alex de la Iglesia délaisse son Espagne natale pour réaliser un thriller mathématique apaisé et ludique en compagnie de Elijah Wood et John Hurt. Rencontre avec un réalisateur aussi logique que fin stratège.

crimes2.jpg
Echec et mat

Pourquoi adapter ce roman ?
Alex de la Iglesia : On m’a proposé de porter à l’écran Mathématique du crime de Guillermo Martinez. Je n’ai pas hésité. J’ai aimé ce livre et c’était une opportunité unique de m’essayer à autre chose. Mais ce n’était pas si facile de transposer ce livre. J’ai du mettre entre parenthèse mon attrait pour l’humour noir ou la violence granguignolesque. En plus, c’est un roman où les dialogues sont très importants. L’action se passe donc plus dans ce qui disent les personnages que dans ce qu’ils font. C’était un challenge. Car, pour découvrir l’assassin mes personnages sont amenés à parler de logique, de suites mathématique, donc de choses très techniques qui devaient captiver le spectateur.

Cette logique des chiffres vous fascine ?
Précisément parce que je ne la comprends pas. Tout ce que je ne comprends pas me fascine. Quand j’ai étudié la philosophe à l’université, on ne nous poussait pas à regarder du côté de la physique ou des mathématiques, des disciplines qui, quand elles parlent de la réalité ou de l’origine de l’univers ressemblent beaucoup à la philosophie.

Quelle est la particularité de Crimes à Oxford ?
Ce film est construit autour d’un meurtre mystérieux et de sa résolution, par des personnages qui mènent cette enquête de façon logiques et mathématiques. Avant même de se demander qui peut être l’assassin, ils cherchent à répondre à deux questions fondamentales : est-il possible de connaître la vérité ? Peut-on réellement tirer une certitude absolue de ce qui nous entoure ?

crimes3.jpg

Ces deux hommes se livrent un combat intellectuel ?
Ce sont deux manières de voir le monde qui s’affrontent. Une vision pessimiste et nihiliste celle de John Hurt d’une part, qui croit qu’il est impossible de connaître la réalité. Et d’autre part, Elijah Wood, son contraire, qui est fondamentalement optimiste, sur de lui et de son intelligence. Il pense qu’on peut résoudre n’importe quel problème en se servant de sa tête, de la logique et des mathématiques. Donc, c’est de cette confrontation que née la force du film. Même leur amour pour Lorna les oppose.

Le plan séquence qui annonce le premier meurtre est fondamental
Effectivement puisque le film est pensé comme un jeu. L’espace dans lequel s’effectue ce plan séquence définit l’aire de jeu, comme une carte en 3D et annonce l’entrée en matière des personnages dans cet espace. Il permet de repérer l’emplacement de chacun avant la découverte du corps. Ce sont mes pions.

Etes-vous prêt à réaliser un autre film en anglais ?
J’ai beaucoup appris en faisant ce film. Je suis heureux d’avoir pu tourné en Europe et travaillé ainsi. Je prépare d’ailleurs un projet identique à celui là à partir d’une idée franco-belge : l’adaptation de La marque Jaune, une aventure de Blake et Mortimer. Elle se fera à Londres, en anglais avec des acteurs britanniques.

Publicités

Entry filed under: Cinéma anglais, Cinéma espagnol, Cinéma fantastique, Cinéma français, Interview. Tags: , , , , , , , .

L’Occitanienne : Jean Périssé (2008) 20e Rencontres des Cinémas d’Amériques Latine de Toulouse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Articles récents

Archives


%d blogueurs aiment cette page :