12e Festival Résistances, du 5 au 11 Juillet 2008

juillet 3, 2008 at 5:03 Laisser un commentaire

Indispensable et salutaire, le Festival fuxéen Résistances, pose, du 4 au 11 juillet 2008, un regard critique sur le monde, au travers plus de 80 films documentaires et fictions. Débats et rencontres ponctuent ce rendez-vous estival unique, que l’on craignait condamné en 2007.

Contestation éclairée

C’est avec plaisir que l’on fête la renaissance de cette manifestation culturelle dédiée au cinéma de prise de conscience et d’invention des possibles. Savant mélange de cinéphilie et de militantisme politique, le festival annonce la couleur sans fioriture, ni timidité, avec ce rouge qui emplit le « S » de Résistances et en teinte son affiche en Noir et Blanc. Un rouge contestataire que soulignent les 4 thématiques choisies cette année pour nourrir la programmation, à savoir : La cité idéale, Alternatives locales à l’économie mondiale, Résistants ou terroristes ? et Langues et accents, avec en prime un questionnement sur la portée des de mai 68. Aucun doute, le festival annoncé pour mort en 2006, suite au départ de ces fondateurs, a su renaître de ses cendres et conserver la même volonté de constituer un espace de débat, d’émulation et de rencontres dans un département rural à l’histoire sociale mouvementée. Pourtant, il s’agit bel et bien d’un festival neuf, plein de promesses et soucieux de s’ouvrir à l’ensemble de l’Ariège.

Fondé en 1996 par Catherine Dubuisson et Marc Saracino, Résistances souhaitait « promouvoir un cinéma rarement diffusé sur les écrans, faire connaître d’autres regards et d’autres cinéastes que ceux du prêt à penser habituel ». Mais au cours de la 10ème édition, un débat houleux autour de l’ours les opposa au conseil général, en la personne de Augustin Bonrepaux, qui menaça de couper les vivres de la manifestation. Acculé, Marc Saracino se trouva contraint de dissoudre l’association des Amis du Film en Ariège au risque d’enterrer avec elle son festival. Mais des producteurs audiovisuels, de Midi-Pyrénées, Les Films de la Castagne, les associations Les Amis du Festival, Regard Nomade, et tous ceux qui ne voulaient pas voir mourir ce festival ont maintenu ce rendez-vous de la contre culture. Constitués en collectif d’organisation et comités de programmation, ils on su regagner la confiance progressive des institutions pour aboutir à 4 jours de festival. Avec cette nouvelle équipe et ce fonctionnement collectif, cette 11ème édition (dépourvue de son logo historique représentant un ours pourtant une caméra) fut une réussite. Leur énergie et leur volonté venaient de relancer cette belle aventure.

30 réalisateurs invités pour une édition test
Présentée comme un défi collectif, cette 12ème édition, plus ambitieuse, se décline en 4 thématiques, nourries de projections et de rencontres aboutissant à 5 débats. Ouverture des hostilités les 5 et 6 juillet avec La cité idéale, recoupant à la fois des questions d’architecture, d’urbanisme et d’écologie pour s’interroger sur le « vivre ensemble ». La Zona, premier film choc du mexicain Rodrigo Pla ou Ode pavillonnaire de Frédéric Ramade nourriront les réflexions avant 2 débats « Quelle ville pour demain ? » et « Habitat collectif, autogestion, coopération : de l’utopie à la pratique ». Le 7 juillet, décryptage des Alternatives locales face à l’économie mondiale et découverte d’un documentaire canadien inédit : Les Femmes de la Bruckman, sur l’autogestion en Argentine d’une manufacture désertée par ses patrons, avant d’envisager comment « Construire autrement en milieu rural… ».
Les 8 et 9 juillet, Résistances ose la question : Résistants ou terroristes ? en creusant la mince frontière qui sépare ces deux termes, et discute de l’usage « De la violence comme mode d’expression politique, du Pays basque à la Tchétchénie en passant par le Moyen Orient ». Fictions et documentaires illustreront la question des luttes armées idéologiques ou territoriales dans l’histoire. Enfin, les 10 et 11 juillet, la question de l’identité restera au cœur des discussions avec une thématique autour des langues et accents, que clôturera Claude Sicre membre actif des Fabulous Trobadors et de l’association Escambiar en s’interrogeant sur « Un avenir pour les langues minoritaires ? ». L’occasion de plonger dans une cinématographie française et étrangère riche d’accents, tout en découvrant en avant première le documentaire The Sounds of Aus, présenté par son réalisateur Lawrie Zion. Car Résistances, c’est aussi 10 avant premières, dont Biutiful Cauntri de Esmeralda Calabria, à découvrir en ouverture du festival le vendredi 4 en sa présence ou La vie moderne de Raymond Depardon dont la sortie nationale est prévue le 24/09/08.
Sans oublier la soirée consacrée à Claude Faraldo, cinéaste au fort tempérament contestataire, disparu fin janvier 2008, avec la diffusion le 7 juillet, en plein air, de deux œuvres emblématiques : Bof (1971) et Themroc (1973).
Enfin, cette année l’organisation a souhaité étoffer sa programmation jeune public en proposant, des projections quotidiennes articulées autour d’un projet pédagogique destiné à sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement, la citoyenneté, la solidarité et à les initier aux secrets du cinéma. Des débats, des démonstrations sur les techniques d’animation et des séances d’éducation à l’image ludiques sont prévues. Ces projections se dérouleront en matinée dans l’enceinte de l’Estive où un accueil gratuit sera organisé pour les 3/10 ans.

Qu’attendez-vous pour devenir « spect-acteur » ?

Publicités

Entry filed under: Documentaire, Festival. Tags: , , , .

Affaire de famille : Claus Drexel (2008). Rencontre avec Claus Drexel et Miou-Miou. Début des travaux au cinéma ABC à Toulouse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Articles récents

Archives


%d blogueurs aiment cette page :