Vilaine : Jean-Patrick Benes & Allan Mauduit (2008). Rencontre avec Jean-Patrick Benes et Marilou Berry.

novembre 12, 2008 at 12:33 Laisser un commentaire

vilaineComédie française

Réalisation : Jean-Patrick Benes & Allan Mauduit
avec Marilou Berry, Frédérique Bel, Pierre-François Martin-Laval

Date de sortie : 12 Novembre 2008

Distribution : SND

Synopsis : Mélanie est une fille trop gentille. Sa mère, son patron, ses copines, sa voisine et même le chien de sa voisine le savent et en profitent. Mais un jour, suite à une ultime humiliation, Mélanie décide de se venger de tout ceux qui lui ont pourri la vie.

Vive et débridée, Vilaine reste une comédie trop sage pour nous montrer que l’excès de gentillesse est une arme bien mal adaptée au monde moderne. Rencontre avec l’un de ses réalisateurs Jean-Patrick Benes et la pétillante Marilou Berry.

vilaine1

La Vengeance de Cendrillon

Un conte de fée ?
Jean-Patrick Benes : On souhaitait réaliser un conte avant que ne vienne l’idée de ce pied de nez à Amélie Poulain. Mais on ne voulait pas s’emprisonner dans la parodie. Mélanie Lupin, notre héroïne allait donc faire le mal pour se faire du bien. Or, faire le mal, s’apparente pour elle à la découverte d’un pouvoir qu’elle va devoir apprendre à maîtriser. Vilaine est donc aussi un film de super héros avec en rôle phare, la première « injusticière ».

Une comédie excessive ?
Jean-Patrick Benes : Il faut aller loin pour réussir à atteindre le spectateur, être « bigger than life ». Donc ici, tout est excessif : les actrices, les lumières, les décors ou les costumes, pour au final donné un côté BD à cette histoire.
Marilou Berry : La caricature n’est pas un défaut, c’est au contraire une qualité. Aller loin à la Jim Carey ou à la Claude Zidi, c’est juste un genre qu’on a oublié en France.

Pourquoi Marilou Berry ?
Jean-Patrick Benes : C’était une évidence parce qu’on cherchait une actrice comique et jeune, à même de porter le film.
Marilou Berry : Je suis très attirée par les premiers films, parce que leurs réalisateurs m’offrent souvent des rôles inattendus, comme ici.

Une méchanceté brimée ?
Jean-Patrick Benes : Il y a eu des moments où on n’allait plus loin dans l’écriture, mais on a choisi cette version pour ne pas perdre la sympathie et l’empathie qui se dégageait du personnage. On a évolué de l’injustice pure vers la vengeance motivée contre ceux qui lui ont pourri la vie.
Marilou Berry : La vraie méchante c’est celle qui n’est pas rachetée à la fin.

Publicités

Entry filed under: Cinéma français, Comédie. Tags: , , , , .

Les bureaux de Dieu (2008). Rencontre avec Claire Simon. Frédéric Bézian invité d’honneur de la 22e édition du festival de la BD de Colomiers – 21 au 23 nov. 2008

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Articles récents

Archives


%d blogueurs aiment cette page :