Bilan 14e édition de Cinespana

octobre 13, 2009 at 9:09 Laisser un commentaire

Cette nouvelle édition se clôt sur une fréquentation en hausse et un palmarès enthousiasmant qui fait la part belle à quelques œuvres fortes.

AnderPrésidé par Brigitte Roüan, ce jury intransigeant n’a pas hésité à décerner la Violette d’or du meilleur film à Ander de Roberto Castón. Bouleversant et sans concession, ce long métrage parlé à 70 % en basque, suit le quotidien d’un paysan découvrant son homosexualité. Porté par des acteurs merveilleux et une mise en scène stylée qui utilise merveilleusement les fondus au noir en forme d’ellipses, ce film formidable et pudique, sortira en France le 3 février 2010, distribué par Bodega Films. Espérons que cette nouvelle récompense permettre enfin sa distribution en Espagne.

Buena nuevaPlus romantique, moins engagé, La buena nueva de Helena Taberna, qui nous compte le combat courageux d’un curé idéaliste contre la phalange et sa hiérarchie pendant la guerre d’Espagne, peut s’auréoler de quatre prix. Le prix du public, celui de la meilleure interprétation masculine qui revient à Unax Ugalde, le meilleur espoir et la meilleure musique pour Angle Illarramendi.

Retorno a HansalaOn quitte l’histoire pour l’actualité brûlante avec Retorno a Hansala de Chus Gutiérrez, qui obtient le prix du meilleur scénario pour l’originalité avec laquelle il aborde le calvaire des émigrés clandestins marocains venus s’échouer sur les côtes espagnoles. Partir d’un directeur de pompes funèbres pour parler d’immigration méritait ce coup de chapeau ! Il reçoit aussi le prix de la meilleure photographie pour le travaille de Kiko de la Rica qui a su proposer une photo et une lumière sobre, délicate et économe en adéquation avec le thème du film.

El somniMeilleur documentaire le très beau El somni de Christophe Farnarier sur l’itinéraire d’un homme libre, un berger catalan qui nous emmène dans sa dernière transhumance. Meilleure interprétation féminine : Anna Lizaran dans Forester, plongée étouffante au cœur d’une famille barcelonaise de Ventura Pons et Irene Visedo dans Amores locos de Beda Docampo. Enfin, meilleur court métrage El attaque de los robos de nebula-5 de Chema garcia Ibarra.

Seule fausse note la récompense impromptue et malvenue (en fin de prix !) octroyée par l’équipe du festival à un oublié de ce palmarès : La Escarcha de Ferron Audi. Pour la seule raison que ce film dénotait par l’exotisme de son sujet : les montagnes de Norvège, ce prix est venue remettre en cause la crédibilité du jury.

Publicités

Entry filed under: Cinéma espagnol, Festival. Tags: , , , .

Nouveaux horaires pour Le Cercle des Cinéphiles Retour de Klr-Obscur sur les ondes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Archives


%d blogueurs aiment cette page :