Au bonheur des cinéphiles : Coffret Douglas Sirk, Les mélodrames allemands. Disponible le 3 décembre.

décembre 3, 2009 at 10:16 Laisser un commentaire

A quelques semaines des fêtes de fin d’année, Carlotta offre une bien belle idée cadeau aux cinéphiles.
Après les deux premiers somptueux coffrets consacrés à Douglas Sirk, Carlotta, poursuit l’édition de films majeurs de ce cinéaste incontournable en exhumant 4 mélodrames emplis de regrets, d’amours et de sacrifices issus de sa période allemande. Précurseurs des grands classiques américains à venir, ces quatre films, réalisés sous son véritable nom : Detlef Sierck, explorent les éternelles tragédies de la condition humaine. Entre lyrisme et nostalgie, le réalisateur conçoit déjà un cinéma transcendé par une esthétique renversante, tout entière vouée aux émotions exaltées.

DVD 1
– LA FILLE DES MARAIS (1935 – N&B – 78 mn)

En se rendant à la foire aux servantes du village, Karsten Dittmar assiste à une scène bien singulière : au tribunal a lieu le procès d’Helga Christmann, de la ferme du marais, qui supplie son ancien employeur de reconnaître l’enfant qu’elle porte. Bouleversé par la sincérité d’Helga face à la foule moqueuse, Karsten l’engage comme servante dans sa ferme…
Adapté d’une nouvelle de l’écrivain suédois Selma Lagerlöf, La Fille des marais est le premier grand mélodrame de Detlef Sierck. S’employant à décrire les conventions aliénantes, les mentalités xénophobes et la mesquinerie latente de l’Allemagne rurale, le film annonce la critique sociale de Tout ce que le ciel permet. Une exaltation de l’homme et de sa tragédie morale.

– LES PILIERS DE LA SOCIÉTÉ (1935 – N&B – 78 mn)
Une troupe de cirque quitte l’Amérique pour se rendre en Norvège. Après vingt ans d’exil, Johann Tönnessen appréhende son retour au pays. Là-bas, son beau-frère, le richissime consul Bernick, règne en seigneur sur la ville. Il s’apprête à lancer un vaste projet de chantier naval contre l’adhésion des pêcheurs locaux…
Mélodrame social adapté d’Ibsen, Les Piliers de la société interroge la part d’ombre et de mensonge que cache la réussite des puissants. Le film approfondit le travail esthétique de Detlef Sierck, qui joue subtilement sur les angles de vue, la lumière, le montage alterné, s’inventant ainsi un langage cinématographique propre.

SUPPLÉMENTS
– À PROPOS DE LA FILLE DES MARAIS (4 mn)
– À PROPOS DES PILIERS DE LA SOCIÉTÉ (5 mn)

DVD 2
PARAMATTA, BAGNE DE FEMMES (1937 – N&B – 98 mn)

Londres, au XIXème siècle. Scabreuse et allusive, la chanteuse Gloria Vane fait scandale au théâtre Adelphi. Son amant, Albert Finsbury, est nommé capitaine aux colonies et doit partir en Australie, promettant à Gloria de revenir la chercher dans un an. Criblé de dettes, il falsifie un chèque avant son départ. Lorsque la supercherie éclate, Gloria s’accuse à sa place. Le tribunal, qui s’oriente en procès moral, la condamne à sept ans de bagne. Elle est envoyée à Paramatta, l’atroce prison pour femmes de Sydney, emprisonnée à quelques mètres de l’endroit où vit son amant…
Grande tragédie lyrique sur les sacrifices irrévocables de l’amour, Paramatta, bagne de femmes marque la première rencontre entre Detlef Sierck et l’éblouissante Zarah Leander, immense actrice suédoise et chanteuse à la puissance émotive hors du commun. Jouant d’allusions érotiques, de douleurs exacerbées et de destinées amères, Sierck cultive un style mélodramatique flamboyant, renforcé par des chants récurrents à la manière d’un chœur antique. Sommet esthétique nappé d’ombres, de brumes, d’intempéries, où même les décors semblent transpirer d’émotions, Paramatta, bagne de femmes est une oeuvre magique.

SUPPLÉMENTS
– À PROPOS DE PARAMATTA, BAGNE DE FEMMES (11 mn)
– DOUGLAS SIRK RACONTE : ZARAH LEANDER ET PARAMATTA (28 mn)
Le cinéaste revient sur l a genèse de Paramatta et sur le choix risqué de Zarah Leander, chanteuse suédoise au physique majestueux, qui allait ainsi devenir une immense vedette.

DVD 3
LA HABANERA (1937 – N&B – 93 mn)

1927. En voyage à Porto Rico avec sa tante Ana, la Suédoise Astrée Sternhjelm succombe aux charmes des lieux et du chevalier Don Pedro de Avila, qui règne en maître sur l’île. Au moment de repartir, Astrée s’enfuit retrouver Pedro et devient son épouse. Quelques années plus tard, sa vie est devenue un enfer : elle habite une prison dorée, sous l’emprise d’un mari tyrannique et jaloux. Elle tente secrètement de s’enfuir en Suède avec son fils lorsqu’un médecin suédois, ancien soupirant d’Astrée, débarque sur l’île pour conduire des recherches…
Chronique d’un enfer intime au coeur d’un cadre paradisiaque, La Habanera est le dernier film tourné par Detlef Sierck pour la UFA, considéré comme le plus flagrant précurseur de ses mélodrames américains. Immense vedette de l’époque, Zarah Leander, entre la beauté froide de Greta Garbo et le chant stoïque de Marlène Dietrich, incarne une mère victime de ses illusions perdues. Malgré le poids de l’idéologie nazie imposée par les studios et le scénario ambigu, la charge esthétique et émotionnelle transcende ce récit brechtien en une œuvre sublime et majeure.

SUPPLÉMENTS
– À PROPOS DE LA HABANERA (9 mn)
– CONFINEMENT ET NOSTALGIE (17 mn)
De la gravité tragique de la mer au pouvoir nostalgique du chant, les grandes thématiques prés entes dans La Habanera résonnent avec des scènes clés d’autres films d’époque.
– BANDE-ANNONCE

Caractéristiques techniques :
3 DVD 9 – NOUVEAUX MASTERS RESTAURÉS
Vers ions Originales
Sous-Titres Français
Format 1.33 respecté – 4/3 – N&B
Durée des Films : 78 mn / 78 mn / 98 mn / 93 mn
39,99 € TTC

Publicités

Entry filed under: Brève, Carlotta, Cinéma allemand. Tags: , , , , .

En décembre, Broadway fait son cinéma à la Cinémathèque de Toulouse ! Loup (2009). Rencontre avec Nicolas Vanier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Articles récents

Archives


%d blogueurs aiment cette page :