Bilan des 22e Rencontres Cinémas d’Amérique Latine

mars 31, 2010 at 8:36 Laisser un commentaire

Ces 22e Rencontres Cinémas d’Amérique Latine s’achèvent avec éclat sur un palmarès brillant accompagné d’un succès public croissant.

En réunissant plus de 50 000 spectateurs à Toulouse et en région, cette 22e édition s’auréole d’une réussite exceptionnelle. Un point que n’ont pas manquées de saluer les collectivités locales lors de la soirée de clôture illuminée par la projection, en avant première, du long métrage argentin de Juan José Campanella En el secreto de tus ojos. Oscar du meilleur film en langue étrangère, il faudra attendre le 5 mai pour découvrir en France cette élégante enquête juridico littéraire autour du meurtre sordide d’une jeune femme. Porté par le charismatique acteur Ricardo Darin, ce jeu subtil de fausses pistes entre passé et présent, mémoires et mensonges rappelle combien les cinémas d’Amérique latine méritent notre attention. La preuve avec ce palmarès de qualité, défenseur d’un cinéma aventureux et authentique venu clôturer ces rencontres.

Pour la première fois, le prix du meilleur documentaire a eu l’honneur d’une soirée particulière. Parmi les sept films en compétition sur les 240 reçus, le prix revient au film le plus audacieux formellement : Quebradeiras du brésilien Evaldo Mocarzel. Sans voix off, cet îlot de grâce, de beauté et d’harmonie célèbre, dans un trip superbe, le quotidien des corps et du travail de ces cueilleuses de noix de babaçu en lisière de forêt amazonienne. Tout aussi sobre d’apparence, le Grand Prix Coup de Cœur revient à Viajo porque preciso, volto porque te amo long métrage brésilien de Karim Aïnouz et Marcelo Gomes pour son onirisme et la poésie qui s’en dégage. Né de la collaboration de deux cinéastes aguerris, ce raod movie automobile emprunte les codes du documentaire et égraine les jours comme un faux journal intime le long des routes sinueuses du Sertao.
Tout aussi appliqué, le Prix du Public, n’est pas parvenu à distinguer deux oeuvres pourtant fort différentes. Une comédie de voisinage cynique, nichée au sein d’une maison signée Le Corbusier, nourrie de beaux cadrages et d’une belle plume, El hombre de al lado des argentins Gastón Duprat et Mariano Cohn déjà primés l’an dernier avec un film plus exigeant El artista. Difficile pourtant d’hésiter avec El Último verana de la boyita superbe réalisation de Julia Solomonoff qui mêle documentaire et fiction, grands espaces argentins et intimité des intérieurs, le tout emprunt d’une telle pudeur et d’une telle sensibilité qu’elle donne à sa peinture des troubles de la près adolescence une sensation d’apesanteur. Une sortie française devrait voir le jour en octobre.
Le jury de la critique française a décidé quant à lui de récompenser la vitalité et l’audace du jeune cinéma colombien en décernant le prix découverte à l’âpre et mutique El vueco del cangrejo de Oscar Ruiz Navai. La maîtrise et l’intensité de cette œuvre forte l’ont aussi récompensé du rail d’Oc.
Quant au prix FIPRESCI de la première œuvre, il revient à Alamar, œuvre agréable, touchante, jolie, mais sans réelle originalité du mexicain Pedro Gonzalez Rubio.
Enfin, parmi les courts métrages, c’est Marina la esposa del pescador du Colombien Carlos Hernandez et El reino animal de Ruben Mendoza qui ont séduit les jurys.

On regrettera que La trigra, chaco de Federico Godfrid et Juan Sasiain ne remporte qu’une mention spéciale et que Agua fria de mar de Paz Fabrega premier long métrage costaricien énigmatique et sombre doté d’une photo sublime n’est pas retenu la curiosité d’un jury.

Publicités

Entry filed under: Cinéma amérique latine, Critique, Festival. Tags: , , , , .

Neo Publishing : l’aventure se termine! Comédies à l’italienne à l’honneur à la Cinémathèque de Toulouse en avril!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Archives


%d blogueurs aiment cette page :