Le royaume de Ga’Hoole : Zack Snyder (2010)

novembre 19, 2010 at 10:53 Laisser un commentaire

Film d’animation, Amérique, Australie

Réalisation : Zack Snyder

Date de sortie : 27 octobre 2010

Distribution : Warner Bros. France

Destiné avant tout à un jeune public, Le royaume de Ga’Hoole n’en est pas moins une réalisation, soignée et terriblement efficace, signée Zack Snyder.

Voilà qui devrait justifier pour beaucoup d’adultes un détour par les salles obscures pour découvrir les aventures en 3D de la chouette Soren et de son frère aîné Kludd dont l’enlèvement par les Sangs Purs réserve bien des rebondissements.
C’est la première fois que le réalisateur se lance dans l’animation pure. Après le remake très réussi de Zombie de George A. Romero : L’armée des morts et les adaptations de comic-book dont 300 de Frank Miller ou Watchmen d’Alain Moore et Dave Gibbons, Zack Snyder transpose à l’écran les trois premiers tomes de la saga littéraires Les gardiens de Ga’Hoole imaginée par Kathryn Lasky. Cette série de livres pour enfants parue aux USA se compose pour l’heure de 15 volumes dont 11 traduits en France.


Prenant, intense, fluide et de toute beauté cette réalisation brille par son utilisation experte de la 3D qui offre un énorme plus au spectacle. Oubliez la laideur visuelle d’Alice au pays des merveilles de Tim Burton. Les décors grandioses et sombres, soulignés par la musique impeccable de Dead Can Dance, lorgnent vers l’univers de l’heroic fantasy. Il n’est pas vain d’y voir un parallèle avec Le seigneur des anneaux ou Harry Potter, dont on retrouve l’intensité et la magie, notamment dans les scènes de combat qui se révèlent spectaculaires. Jamais simpliste, manichéen, ni ridicule l’histoire de ces deux chouettes donne l’occasion au réalisateur de donner vie à un antihéros très intéressant et à un héros, Soren, humble et rêveur loin des clichés actuels. Timide, il ne cessera de croire suffisamment en ces rêves pour leur donner vie.

Publicités

Entry filed under: Cinéma américain, Cinéma d'animation, Critique. Tags: , , , .

Biutiful : Alejandro González Iñárrtu (2010) Very bad cops : Adam McKay (2010)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Archives


%d blogueurs aiment cette page :