Ambiance 23e Rencontres Cinémas d’Amérique Latine

mars 23, 2011 at 12:06 Laisser un commentaire

Jusqu’au dimanche 27 mars, Toulouse et Midi Pyrénées vibrent aux rythmes des 23e Rencontres Cinémas d’Amérique Latine. S’il reste impossible de voir la totalité des 200 films projetés, une ou deux toiles suffît à dévoiler l’un des milles visages de ce continent merveilleux.

Largement dédiées au cinéma mexicain cette année, les Rencontres ont débutées vendredi avec deux films inédits projetés dans des salles combles : Cerro Bayo de la cinéaste argentine Victoria Galardi, ainsi qu’une belle coproduction Panama/ Colombie, primée à Cinéma en Construction, Les Couleurs de la Montagne. Peut-on traiter, avec une apparente légèreté d’un sujet grave, en l’occurrence la guerre, voilà la question à laquelle répond brillement Carlos César Arbeláez. Repoussant le conflit et la violence dans le hors champs, il place l’action de son film au cœur d’un village de montagnes, en se focalisant sur la vie au quotidien de jeunes gens d’une dizaine d’année, surprenants de naturel. Entre peur et insouciance, rires et incompréhensions, parties de foot et passages de groupes armés, les relations se nouent ou se délitent avec la mort qui rode jusque devant l’école. On pense à Où est la maison de mon ami ? d’Abbas Kiarostami pour ce regard sur l’enfance, l’omniprésence d’une nature verdoyante ou l’influence du documentaire mais aussi à Au revoir les enfants de Louis Malle pour cette capacité à parler au plus grand nombre avec intelligence et tendresse, sans composer un cinéma racoleur. Une sortie sur les écrans français est attendue pour le 27 avril.

Samedi sonnait le coup d’envoi des sections compétitives. Une occasion unique de prendre le pouls de la création la plus récente du cinéma latino. Un 7ème art jeune, bouillonnant et multiple. S’il apparaît, comme c’est le cas en Europe, égocentré, figé sur les problèmes existentiels d’une classe moyenne (Medianeras de Gutsavo Taretto), d’autres préfèrent des chemins plus hasardeux, quitte à perdre le spectateur, comme Nicolás Pereda, avec les longs plans fixes et les flous radicaux de son quatrième long métrage, Verano de Goliat. Une œuvre radicale et brute qui montre la banalité d’un quotidien dépourvu de tout spectaculaire faisant le seul du cinéma classique. Entre ces deux pôles, courent nombre de réalisateurs enthousiasmant, estompant la frontière fiction/documentaire dont l’argentin Julio Jorquera avec Mi ultimo round, beau film de boxe biberonné à Rocky et Ragging Bull qui, malgré les contraintes de son scénario parvient à trouver sa voie avec une etonnante histoire d’amour homosexuelle, ou la mexicaine Yulene Olaizola avec Paraisos artificiales. Essentielle, cette diversité ne peut se mesurer qu’ici.

Et puis, il faut découvrir l’hommage rendu au Mexique, en présence du réalisateur Carlos Carrera ainsi que des formidables comédiens Damián Alcázar et Gabino Rodríguez. N’oublions pas non plus les concerts et les expositions. Quant à la remise des prix, elle s’effectue en deux temps. Vendredi 25 mars à 20h, à l’ABC pour le documentaire suivie de la projection de Mémoire cubaine de Alice De Andrade et samedi 26 mars à 20h30, au Gaumont pour les autres prix dont celui du long métrage de fiction avec, ensuite, la projection de Karen llora en un bus du colombien Gabriel Rojas Vega qui clôture cette édition. La rediffusion des films récompensés aura lieu le lendemain.

Mais d’ici là, laissez-vous porter par vos envies et suivez les pictogrammes du programme : la moustache pour la présence du réalisateur et l’oiseau pour le jeune public.

Patrice Chambon

Publicités

Entry filed under: Cinéma amérique latine, Festival. Tags: , , , .

23e Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse, 18/27 mars Bilan des 23e Rencontres Cinémas d’Amérique Latine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Articles récents

Archives


%d blogueurs aiment cette page :