Bonsái : Christián Jiménez (2011)

novembre 9, 2011 at 5:08 Laisser un commentaire

Comédie dramatique, Chili

Réalisation : Christián Jiménez
avec Diego Noguera, Natalia Galgani, Gabriela Arancibia

Date de sortie : 09 novembre 2011

Distribution : UFO Distribution

Après, Ilusiones opticas, portrait burlesque d’une société à la dérive, le réalisateur chilien Christián Jiménez pose, avec Bonsái, un regard doux et distancié sur les rapports de va-et-vient qui se nouent entre fiction et souvenirs d’une vie passée.

Doux et aérien, Bonsái délaisse quelque peu l’humour pour cultiver une poésie et une candeur pleine de charme. Un espace temps idéal dans lequel s’installent, à l’instar d’Hal Ashby, Hong Sang-soo ou Aki Kaurismaki, une histoire d’amour, de livres et de plantes, tout en finesse. Julio, un éternel étudiant sans grandes espérances devient écrivain par accident. Contacté par un romancier célèbre pour dactylographier sa dernière création, il se voit retirer le projet au dernier moment. Incapable de révéler la vérité à son amie Blanca, il décide alors d’écrire un manuscrit en s’inspirant de son histoire d’amour passionnelle avec Emilia, rencontrée huit ans plus tôt. A cette époque, tout deux étaient étudiants en littérature et dévoraient les textes à voix haute entre deux ébats. Œuvre générationnelle sur ces jeunes à la fois snobs et incertains qui trouvent refuge dans les livres, Bonsái est une adaptation fidèle du premier roman d’Alejandro Zambra, véritable phénomène littéraire au Chili. Le long métrage emprunte d’ailleurs beaucoup à la littérature. Ne serait ce que dans sa forme. Il se découpe en six chapitres délicats et précis, et se double d’un jeu métafictionnel où le roman qui s’écrit constitue un film dans le film, alors qu’un livre (l’histoire d’une plante en pot) vient contaminer la fiction. Une situation qui semble couler de source pour le cinéaste: « A 20 ans, je me projetais plutôt dans la littérature» explique t-il. «C’est plus tard que le cinéma m’a intéressé, d’abord en écrivant des scénario ».

Madeleine de Proust. Bonsái n’en est pas moins une œuvre de cinéma. Sa singularité réside dans son rapport à l’intimité. Entre sensualité, fantasme et érotisme diffus, Christián Jiménez insuffle une mélancolie joyeuse. Celle d’une relation amoureuse sublimée, idéalisée par le temps qui passe. Car si Julio semble toujours souffrir de sa relation fusionnelle avec Emilia, c’est son imposture, celle d’être écrivain, qui ravive en lui les souvenirs. Ils constitueront le cœur de son roman et lui permettront de se trouver lui-même. Car ce que ne cesse de décrire Christián Jiménez n’est rien d’autre que la lente prise de conscience, par son héros, de passer à côté de sa vie. Perdu entre deux époques et bercé par une musique pop indie délicieuse (t-shirt Pinback ou Ramones et nombreux extraits de concerts), ce Julio lunaire dérive et peine à se raccrocher à quelque chose qui lui permettrait d’envisager un futur : un livre ou un bonsaï. Or « un bonsaï n’est pas un arbre. C’est le récit d’un arbre, c’est la tentative de figer un instant fugitif pour l’éternité », comme l’explique le réalisateur.

Plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord, ce mélodrame à l’émotion contenue c’est vu auréolé du Prix Cinéma en Construction à Toulouse, ce qui lui a permis d’obtenir des moyens nécessaires à son achèvement, sa distribution et sa promotion. Une initiative pertinente récompensée par sa sélection dans la catégorie Un certain regard au festival de Cannes en 2011 et sa sortie salle aujourd’hui.

Patrice Chambon

Publicités

Entry filed under: Cinéma amérique latine, Critique. Tags: , , .

La cuisine fait son cinéma à la Cinémathèque de Toulouse Toutes nos envies (2011). Rencontre avec Philippe Lioret.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Articles récents

Archives


%d blogueurs aiment cette page :