6e édition du festival Zoom Arrière

mars 4, 2012 at 4:03 Laisser un commentaire

En mars, la 6e édition du festival Zoom arrière s’interdit d’interdire en proposant une programmation thématique consacrée aux films interdits. Une occasion rare de découvrir, sur grand écran et en version intégrale, une sélection d’œuvres cinématographiques victimes, à travers les âges, d’amputations, de dénaturations, ou simplement d’oubli.

Avis favorable de la commission de censure

Consacré au patrimoine cinématographique, à sa restauration et à sa diffusion auprès d’un large public, le festival Zoom Arrière explore un thème phare au travers de projections, ciné-concerts, rencontres et expositions. Après la magie, les stars ou le péplum, la manifestation crée par la Cinémathèque de Toulouse s’intéresse aux films interdits.

La censure en filigrane
Soucieux de privilégier de grandes thématiques pour produire du sens et questionner l’histoire du cinéma, le festival a refusé d’axer sa programmation sur la notion de censure. Il aurait été pourtant aisé d’en donner une définition générale pour l’illustrer d’un choix de films d’époques et de nationalités variées. Or, la censure n’est pas une entité unique. Elle s’exerce sous des formes diverses et son histoire a su évoluer avec celle du cinéma autant qu’avec la transformation de la société et la chute des tabous. Comment alors expliquer que L’âge d’or (1930) ait été invisible jusque dans les années 80 ? Le festival a ainsi choisi d’éclairer les mécanismes et les rouages de ces censures. Un film peut rencontrer des difficultés lors de sa production ou sa distribution. Il peut connaître des conflits avec l’Etat, la profession ou la société pouvant se manifester par des pressions, mutilations ou interdictions.

De la théorie à la pratique
Pour étayer les débats, Zoom Arrière propose une sélection de films emblématiques qui ont été retirés, coupés ou rendus invisibles, de Zéro de conduite (1933) de Jean Vigo à La dernière tentation du Christ (1988) de Martin Scorsese ; un focus sur le cinéma iranien ; un volet : censure d’Etat et guerre d’Algérie ; une sélection de chef d’œuvres du muet ; un programme de films pornographiques et un zoom sur les « Films lapins » produits et interdits par le régime est-allemand des années 60 /70. Enfin, Yves Boisset, Catherine Breillat, Jean-François Davy ou Nader Takmil Homayoun viendront partager leur vécu sur ces questions de fond.

La grande illusion en soirée de clôture.
La restauration numérique de ce chef d’œuvre, supervisée par Studiocanal et la Cinémathèque de Toulouse, sera présentée en avant première régionale. Interdit en France dès 1940 pour absence d’idéologie patriotique, ce film faillit disparaître lorsque les allemands saisirent son négatif pour l’emporter à Berlin où il fut volé par les troupes soviétiques. Déclaré perdu, Jean Renoir le rechercha en vain toute sa vie. Au milieu des années 1970 les archives nationales russes le découvrent dans leurs collections et en font don à la Cinémathèque de Toulouse. C’est à partir de cette pièce unique que L’immagine Ritrovata restitua la splendeur d’origine de ce joyau, symbole d’un cinéma universel et pacifiste, bravant toute interdiction.

Du 9 au 17 mars à la Cinémathèque, ABC, UGC, Casino Barrière, Cité de l’espace, Le Phare, TNT et en Région.
9 mars à 21h, ouverture avec La Ligne générale d’Eisenstein en ciné-concert.

La grande illusion sera programmée à Toulouse par Carlotta Films à partir du 21 mars.

 

Patrice Chambon

Publicités

Entry filed under: abc toulouse, Cinémathèque de Toulouse, Festival. Tags: , , , , , .

Positif change pour ses 60 ans Colonel Blimp en version restaurée le 7 avril

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Archives


%d blogueurs aiment cette page :